BIOGRAPHIE

Alexandre Fandard est plasticien et chorégraphe, tout comme ses œuvres picturales son langage chorégraphique ne se fige pas sous une forme, la genèse de son écriture chorégraphique naît de la nécessité de dépeindre ce qui ne se dit pas avec des mots.

Après un bref passage à l'International Dance Academy de Paris, il devient interprète dans l'œuvre du metteur en scène Brett Bailey nommé «Exhibit b» pendant trois années consécutives, tout en poursuivant son travail de peintre. Cette expérience renforce son goût et son envie de voir l'espace scénique, le mouvement et la danse à travers une esthétique picturale radicalement affirmée, où l'image parle autant que le corps et ne fait qu'un.

Il se produira ensuite pour La Cie de Soi de la chorégraphe Redouhanne El Meddeb, dans la création "Heroes" (Prélude).

En 2017, le chorégraphe devient résident au Centquatre-Paris, où il créera son premier solo, nommé "Quelque-uns le demeurent", récompensé à trois reprises en France et à l'étranger, joué plus de 50 fois et avec lequel il sera notamment sélectionné lauréats 2018 FoRTE (Ile de France).

Depuis 2019, Alexandre Fandard se produit dans la nouvelle création d'Olivier de Sagazan, La messe de l'âne.

Fort d'une deuxième pièce (2020), le duo "Très loin, à l'horizon", Alexandre Fandard termine en 2022 une troisième pièce, le solo "Comme un symbole".

Alexandre Fandard est notamment soutenu par le Centquatre-Paris, La Villette, l'Étoile du Nord où il a été associé artiste depuis 2019 et autres partenaires français et européens.